1980-1989 : La décennie Kokoyan

Ce n’est pas pour rien si le regretté Jean Kokoyan, métronome du point, a laissé son nom au challenge récompensant le meilleur pointeur de la finale.

 

«  Le Sphinx  » est définitivement entré dans l’histoire du Mondial la Marseillaise à pétanque en signant quatre victoires dans les années 80.

 

Deux doublés réalisés aux côtés de son ami Luchési qui, s’ajoutant à ses succès de 1968 et 1972, le laissent à une longueur de son grand rival, Albert Pisapia.